Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 00:27

 
Descendant de Susanoo à la 5eme génération (cf  Chapitre VII Susanoo) Oo kuni nushi , le grand organisateur et consolidateur de la terre , porte un grand nombre de noms :
 
  • Ö namuchi no kami  大穴牟遅神  Grand possesseur de noms
  • Ashihara-Shiko-no-Ō-no-kami  葦原色許男神 Beau mâle des plaines de jonc
  • Kushi mika tama no kami   Kami esprit des des merveilleuses jarres de bière
  • Ō kuni tama  大國魂大神  Grand joyau du pays
  • Ō mono nushi no kami  大物主神   Grand possesseur de l'esprit
  • Ö toko nushi no kami   Kami maître de la vaste terre
  • Utsushi kuni tama no kami  宇都志国玉神  joyau du pays visible
  • Ya chi hoko-no-kami  八千矛神  Kami des huit mille lances
  • Kuni tsukuri ō namuchi no mikoto  国作大己貴命 Kami auteur du pays et possesseur de nombreux noms
  • Ame ga shita tsukurashishi ô kami Grand Kami auteur de tout ce qui existe sous le soleil  
  • Iwa no kami  Grand Kami du vin
  • Kakurigoto shiro shimesu ô kami  Grand Kami qui règne sur les choses invisibles
  • Kushi mika zuchi no kami Kami esprit des merveilleuses jarre d'eau   
 
 
Avant de commencer à "faire le pays" qu'il était destiné à gouverner, Ö kuni nushi dut subir un certain nombre d'épreuves, qui lui furent imposées par ses frères ou par son "père" Susanoo.
 


okuninushi-4.jpg



 
La légende du lapin blanc d'Inaba  (Inaba no shiro usagi)
 
O kuni nushi et ses quatre-vingts frères avaient quitté leur pays, car chacun désirait épouser Yakami hime, la princesse d'Inaba. Aussi se rendirent-ils tous à Inaba, laissant porter leurs bagages à Ö kuni nushi qu'ils traitaient comme leur domestique.
Quand ils arrivèrent au Cap Keta (Keta no soki) ils virent un lapin sans peau étendu sur le sol. Les quatre-vingts Kami lui dirent :" Ce que tu devrais faire, c'est te baigner dans la mer et ensuite te faire sécher dans le vent, en haut de la montagne."
Le lapin suivit le conseil des Kami, mais quand il commença à se faire sécher, sa peau rougit sous l'effet du vent et il s'étendit sur le sol en gémissant de douleur.
Quand Ö kuni nushi arriva enfin après ses frères, il vit le lapin et dit : " pourquoi te lamentes-tu ainsi ?" Le lapin lui répondit :" J'étais sur l'ile d'Oki, et je souhaitais venir ici, mais je n'avais aucun moyen pour traverser la mer. Aussi j'ai proposé aux requins de les compter pour savoir, de nos tribus respectives, quelle était la plus nombreuse. Alors ils se sont alignés pour former une ligne entre l'ile et la terre, afin que je les compte en traversant.
A la fin de la traversée, je leur ai dit :"Je vous ai trompés, je n'ai pas compté." "Mais j'avais juste fini de parler qu'un requin m'a attrapé et dépecé de ma fourrure.
Comme je me lamentais et pleurais, les quatre-vingts kamis qui passaient par là m'ont conseillé de me baigner dans l'eau de la mer et de me sécher dans le vent. J'ai suivi leurs instructions et mon corps entier me fait souffrir."
Ö kuni nushi lui dit :" Va vite dans la rivière, rince-toi dans l'eau douce, prends le pollen des joncs, répands-le à terre et roule-toi dedans, et ton corps redeviendra comme avant."
Le lapin fit comme le Kami lui avait indiqué, et il retrouva son aspect d'origine.
C'était le lapin d'Inabara, il est devenu le Dieu-lapin.
Il dir à Ö kuni nushi: " Les quatre-vingts Kami n'épouseront pas Yakami hime, mais c'est votre auguste personne qu'elle épousera."
 
 



lapin.jpg





 
Le mont Tema
 
Yakami hime déclara aux quatre-vingts Kami :" Je n'écouterai pas vos discours, je veux épouser Ö kuni nushi. Les quatre-vingts Kamis, furieux et désirant se venger de leur frère, tinrent conseil en arrivant au pied du mont Tema, dans le pays d'Haraki, et lui dirent :" Sur cette montagne, il y a un sanglier rouge. Nous allons le faire descendre, et toi tu l'attendras en bas et tu l'attraperas. Si tu le fais pas, c'est nous qui allons te tuer. Ceci dit, ils chauffèrent au rouge un rocher de la taille d'un sanglier et le firent rouler en bas de la montagne. Quand Ô kuni nushi essaya de l'arrêter, il fut brulé a mort par le rocher incandescent et mourut.
Sa mère Sasu kuni waka hime , tout en pleurant et se lamentant, se précipita au Royaume des Cieux et supplia Kami musubi神産巣日(un de trois Kami de la création)  d'intervenir. Celui ci envoya aussitôt Kisa gahi hime (Princesse coquillage) et Umugahi hime (Princesse palourde) pour le ramener à la vie. Alors Kisa gahi hime tritura et racla sa coquille, et Umugahi hime apporta de l'eau et l'oignit comme avec du lait maternel, sur quoi il devint un beau jeune homme et s'en alla. "
 
Les frères ne s'avouèrent pas vaincus. " l'emmenant dans la montagne, où ils abattirent un grand arbre, ils enfoncèrent dans le tronc de l'arbre un coin qui en fit s'écarter les deux moitiés .Ils l'obligèrent à se placer au milieu, puis retirent le coin et ainsi le torturent jusqu'à ce qu'il meure."
Sa mère vint à nouveau à son secours. "Fendant aussitôt l'arbre complètement, elle l'en retira et le ramena à la vie." "Si tu restes ici tu vas être tué définitivement par les quatre-vingts Kami. " Puis elle l'envoya d'urgence à l'auguste demeure d'Oha ya biko no kami, 大屋毘古神  dans le pays de KI.
"Alors les quatre vingt Kami de mirent à sa recherche et le poursuivirent jusqu'à ce qu'ils le rejoignent. Ils fixèrent alors leurs flèches sur leurs arcs mais il échappa en plongeant  sous la fourche d'un arbre et disparut.


    okuninushi-rocher.jpg

 
La rencontre avec Susanoo 
 
Oha ya biko lui conseilla de se rendre au Ne no kuni  根の国 (le lointain monde inférieur)  pour y consulter Susanoo. " Sa fille Suseri hime  須世理姫  sortit de la demeure et le vit. Ils échangèrent des regards et se marièrent. Puis elle rentra dans la maison et informa son père : "il est venu un très beau Kami". Susanoo regarda et dit : "C'est l'affreux Kami mâle des plaines de roseaux " ( kuni zukuei ô namuchi
Susanoo fit de son mieux pour se débarrasser de l'importun, son descendant à la 5eme génération. Il lui fit passer la nuit d'abord dans la maison des serpents (hemi no muruya), puis dans celle des guêpes (hachi) et des scolopendres (mukade) mais chaque fois Suseri hime lui donna une écharpe magique qui le protégea.
 
Susanoo décocha alors une flèche sifflante " au milieu d'une vaste lande et envoya Ö kuni nushi la chercher. Lorsque ce dernier fut dans la lande, Susanooo y mit le feu."
Mais une souris lui montra un trou dans lequel il se tapit pendant tout l'incendie. Ensuite la souris et ses enfants lui rapportèrent la flèche et toutes les plumes.
 
"Alors Susanoo, l'emmenant dans une grande salle, lui fit chercher les poux qu'il avait sur la tête. Ö kuni nushi vit qu'il y avait aussi de nombreux scolopendres...Sa femme lui donna des baies de l'arbre muku  et de la terre rouge. Il mâcha les baies et les cracha avec la terre rouge si bien que Susanoo crut qu'il mâchait et crachait les scolopendres. Prit de tendresse pour lui, il s'endormit. Alors Ö kuni nushi, saisissant sa chevelure l'attacha aux poutres de la maison puis, bloquant la porte avec un bloc de rocher, et portant sur son dos sa femme, il emporta la grande épée d vie (iku tachi) de Susanoo, son arc et ses flèches ainsi que son céleste luth parlant (ame no nori goto) et se sauva.
 "Mais le luth heurta un arbre, et la terre résonna. Susanoo sursauta à ce bruit et fit s'écrouler  la maison. Tandis qu'il démêlait sa chevelure attachée aux poutres, Ö kuni nushi était déjà bien loin. Le poursuivant jusqu'au col à l'entrée des Enfers ( Yoko tsu hira saka) Susanoo l'appela en disant : "Avec la grande épée de vie et l'arc et les flèches de vie que tu portes, poursuis tes frères jusqu'à ce qu'ils se couchent sur les augustes pentes des cols, et poursuis-les jusqu'à ce qu'ils soient balayés dans le cours des rivières, et deviens toi-même, misérable, le Kami maître du grand pays. En outre, en faisant de ma fille Suseri hime ta femme principale, établis solidement les piliers du temple au pied du mont Uka sur l'assise rocheuse la plus profonde, et élève-en les traverses jusqu'à la Plaine de Hauts Cieux (Takama no hara) et demeures-y, gredin. "
 



okuninushi 2
 

 
Le petit prince de grande renommée
 
Le Kojiki raconte l'arrivée de deux Kami qui aidèrent Ô kuni nushi à "faire le pays".
 
" Alors qu'Ô kuni nushi demeurait à l'auguste cap de Miho en Izumo arriva, chevauchant la crête des vagues dans un bateau, un Kami habillé de peaux d'oies écorchées et qui, lorsqu'on lui demanda son nom, ne répondit pas. En outre, les Kami qui l'accompagnaient, bien qu'on ne leur demandât pas, dirent tous qu'ils ne le savaient pas. Alors le crapaud dit :"quand à cela, Kuye biko (le prince qui s'effrite) le saura certainement." Sur quoi, Ô kuni nushi convoqua et interrogea Kuye biko qui répondit :" c'est Sakuna hikona no kami   少彦名神  (le Kami célèbre petit prince) l'auguste enfant de Kami musubi神産巣日( l'un des trois kamis de la création) Lorsqu'ils en informèrent respectueusement l'auguste Ancêtre, celui-ci répondit : " C'est véritablement mon enfant. C'est celui qui a glissé entre mes doigts. Que lui et toi deveniez donc frères et consolidiez ce pays."
"A partir de ce moment là, les deux Kami, Ô kuni nushi et Sukuna hikona, firent et consolidèrent ensemble le pays. Plus tard, Sukuna hikona passa dans le Toko yo no kuni  常世の国 (Pays du monde éternel).
 
Quand à Kuye biko, le Kami qui révéla l'identité de Sukuna hikina, le Kojiki dit de lui :" Il est ce que maintenant on appelle l'épouvantail dans les champs de montagne. Ce Kami, bien que ces jambes ne matchent pas, est un Kami qui sait tout dans le monde sub-céleste."


okuninushi-1.jpg

 
Ö kuni nushi eut beaucoup de femmes et d'enfants. Après son mariage avec Suseri hime, il eut un enfant avec Yakami hime, qu'il avait conquise dans une longue lutte contre ses quatre vingt frères. Toutefois, redoutant la jalousie de Suseri hime, , Yakami hime " plaça dans la fourche d'un arbre l'enfant qu'elle avait mis au monde et s'en retourna ( à Inaba ). Aussi l'enfant reçut-il le nom de Ki no mata no kami (le kami de la fourche de l'arbre).
 
 Il courtisa ensuite Nuna kawa hime, dans le pays de Koshi, mais ils n'eurent pas d'enfants.
 
Ensuite il épousa Tagori hime no kami田心姫神 ( premier Kami né des joyaux d'Amaterasu après que Susanoo les eut broyés dans sa bouche ) qui lui donna deux enfants, Aji shiki taka hiko ne,  et Taka hime no mikoto  高比売命
 
 
 
Ö kuni nushi épousa ensuite Kamu ya tate hime no mikoto qui lui donna un fils, Koto shiro nushi no kami事代主神 , Kami de la mer, du commerce et des oracles.
 
Après quoi, Ö kuni nushi épousa Tori mimi no kami , fille de Ya shima muji no kami (Kami possesseur des huit iles) . Ils eurent un fils, Tori naru mi no kami qui est l'ancêtre d'une série de huit générations de Kami.
 
Le Nihongi nous déclare que Ö kuni nushi eut pour enfant "au total cent quatre vingt un Kami"
 
 
Quand Amaterasu et les Kami du Ciel décidèrent de prendre le contrôle du royaume terrestre, Ö kuni nushi fut contraint de céder la place au Prince Ninigi. Le Kojiki nous montre qu'il n'abdiqua que sous certaines conditions.
"En ce qui concerne mon lieu de résidence, si vous voulez édifier solidement les piliers du temples sur l'assise rocheuse la plus profonde, et en élever les poutres jusqu'à la plaine des Hauts Cieux comme le riche et parfait auguste nid ou l'auguste enfant des Kami célestes régent la succession des soleils du ciel, et si vous daignez m'y installer, je me cacherai dans les quatre vingt sinuosités de la route, et je le servirai. Ayant parlé, il se cacha. Ils édifièrent une auguste demeure céleste sur la petite rive de Tagishi, dans le pays d'Izumo."


okuninushi-3.jpg




Comme le souligne J. Herbert, "il y a au Japon peu de Kami à qui l'on offre un culte aussi intense qu'à Ôkuni nushi. Son centre se situe à Izumo.

Le nom même d'Ô kuni nushi représente pour ses fidèles le symbole de la patience, de la bonté et de la sagesse, et, par dessus tout, de la richesse et du bonheur pour tous.

Il exerce, avec Sukuna hikona,une activité dans le domaine médical, et surtout il règne sur l'invisible, sur tout événement surnaturel qui ne peut être attribué à un auteur déterminé."


 
Note 1 : Le temple au pied du mont Uka est l'Izumo no yashiro ou Izumo-taisha 出雲大社, Izumo-taisha, un des plus anciens et des plus importants sanctuaires Shinto du Japon
 
Note 2 : Cette rencontre avec Susanoo est reprise par le grand écrivain Akutagawa Ryùnosuke dans le conte " Les vieux jours du vénérable Susanoo"  (publié dans le recueil "Rashômon et autres contes" ed. Gallimard / Unesco

Partager cet article

Repost 0

commentaires