Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 09:49
Kamis du Kojiki - section 1 - XXIX  (1ère partie)
Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 10:34

 

 

 

Le clan Soga est un puissant clan japonais des VIe et VIIe siècles.

 

 

Les principaux représentants sont :

 

Soga no Iname 506 - 570  蘇我 稲目

 

Soga no Umako : 551 - 626  蘇我 馬子

 

Soga no Emishi : 587 - 645  蘇我 蝦夷

 

Soga no Iruka :  ? - 645  蘇我入鹿

 

 

 

 

Ils furent les premiers aristocrates du Japon à se convertir au bouddhisme, s'opposant ainsi aux Nakatomi  中臣氏  (futur Fujiwara), représentants du shinto à la Cour, et aux Mononobe  物部氏 .

 

Apès de violents combats, le clan Mononobe est écrasé à la bataille de Shigisan  信貴山 en 587.

 

Le vainqueur, Soga no Umako  蘇我 馬子 fait désigner comme Ôkimi (souverain) le douzième fils de l'empereur Kimmei, le prince Hatsusebe  長谷部皇子 qui régnera sous le nom de Sushun tennô  崇峻天皇, tandis que lui même apparait comme le plus puissant personnage du royaume. Mais très rapidement il entre en conflit avec Sushun, et le fait assassiner en 592.

 

Le pouvoir d'Umako sort renforcé de cette crise, et les chefs du Yamato, ébranlés par le meurtre de l'Ôkimi , désignent une femme comme héritier de la monarchie. Elle devient Ôkimi et prend le nom de Suiko  推古天皇.

 

Les Soga sont liés par le sang à la famille royale. Les filles sont mariées aux monarques, et les chefs du clan Soga, en devenant les grands pères maternels des Ôkimis consolident leur position.

 

Au début du 6ème siècle, ils parviennent à placer sous leur domination certains clans puissants d'immigrants venus de la péninsule, comme les Aya du Yamato, et surtout prennent en charge trois administrations monarchiques ( appelés Kura "magasins"), dont notamment Ôkura, "le grand magasin", qui correspondait aux finances.

 

- A noter qu'aujourd'hui on appelle toujours le ministère des Finances Ôkurashô大蔵省 "le ministère du grand magasin"-

 

Par ce biais, les Soga deviennent les grands argentiers de la monarchie.

 

Les historiens modernes considèrent que les Soga ont eut un effet bénéfique sur l'évolution du Japon en développant le bouddhisme, accueillant les immigrés et mettant à profit leurs connaissances techniques ou artistiques et adoptant la culture chinoise.

 

 

 

Nouvelle histoire du Japon Pierre-François Souyri - Ed Perrin

Wikipedia et autres sites Internet

Le Japon - Dictionnaire et Civilistion - Louis Frédéric - Ed Robert Laffont - Bouquins.

 

 

 

 

Arbre généalogique simplifié du clan Soga

Arbre généalogique simplifié du clan Soga

Repost 0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 17:32

 

La période Asuka  飛鳥時代  Asuka-jidai désigne la période de l'histoire japonaise qui s'écoule de 538 à 710.

 

Cette période doit son nom au village d' Asuka 明日香村 qui se trouvait au centre de l'actuelle Préfecture de Nara, où les empereurs installaient parfois leur capitale.

 

Elle est marquée par l'arrivée du bouddhisme, ainsi que par l'influence de la culture coréenne et chinoise.

C'est à cette époque que le nom du pays  Wa 倭  devient Nihon 日本.

 

538 : Le roi du Royaume coréen de Paekce aurait offert au souverain japonais une statue de Bouddha en bronze doré. Cette date marque l''introduction symbolique du bouddhisme au Japon.

 

593: Lorsque la première impératrice Suiko monte sur le trône, Shôtoku Taishi, 聖徳太子 son neveu est nommé sesshô  摂政  (régent).

 

594 : Edit de l'Impératrice Suikô qui reconnait officiellement le bouddhisme.

 

600 : Des relations sont établies avec la cour de Sui en chine.

 

604 : Le régent Shôtoku Taishi instaure un nouveau système de rangs à la Cour (différentiation par la couleur des coiffures.)

Il promulgue la Constitution des 17 articles, jūshichijō kenpō 十七条憲法 qui donnera vraiment naissance à la nation japonaise et conditionnera pour une grande part les manières d'agir et de penser du peuple japonais.

 

607 : Shôtoku fait construire le temple Hōryū-ji 法隆寺 à Ikaruga, ville de la prefecture de Nara.

 

645 : Le 10 juillet, le Prince Naka no Oe ( futur Tenji Tennô) assassine Soga no Iruka. Le lendemain, Soga no Emishi, le père d'Iruka, se suicide.

Ce que l'on a nommé l'incident d'Isshi, Isshi no Hen 乙巳の変  marque la fin de la toute puissance du clan Soga qui, depuis Soga no Iname, un siècle plus tôt, dominait le jeu politique du Yamato.

La reine Kôgyoku abdique en faveur de son frère qui va régner sous le nom de Kôtoku Tennô.

Quatre jours après le coup d'état, une réforme du calendrier institue le système des éres, nengô  年号. L'année 645 devient ainsi l'an 1 de Taika.

 

 

645 : Réforme de l'ère Taika, Taika no kaishin  大化の改新

Ensemble de lois administratives basées sur le modèle chinois  de la dynastie des Tang, créant des rangs de Cour répertoriant les terres cultivées, etc.

 

663: La bataille de Hakusuki no e Hakusuki-no-e no Tatakai   白村江の戦い  est une bataille navale qui se déroula à l'embouchure de la rivière Paeksonggang, en Corée, entre les Chinois de la Dynastie Tang et les Japonais du clan Yamato, chaque camp soutenant l'un des deux royaumes du sud de la Corée, respectivement Silla et Paekce. Elle se termina par une écrasante victoire chinoise. Cette défaite met un terme aux visées continentales japonaises pour plus de neuf cents ans, jusqu'à la guerre Imjin (1592-1598), et scelle le destin du Paekce, qui disparaît en tant qu'État indépendant en Corée.

 

 

672: Le Prince Ōama, devient l'empereur Temmu après sa victoire contre l'empereur Kôbun dans la guerre du Jinshin, Jinshin no Ran  壬申の乱.

 

689 : Proclamation du code Asuka Kiyomihara  飛鳥浄御原令,  Asuka Kiyomihara-ryō  (Voir article Jitô )

 

701: Proclamation du code de Taihō  大宝律令  Taihō-ritsuryō (voir article Jitô).

 

 

XIX- Période Asuka   飛鳥時代
XIX- Période Asuka   飛鳥時代
Repost 0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 12:28
XVIII - Impératrice Jitô  持統天皇XVIII - Impératrice Jitô  持統天皇

 

 

 

 

La Princesse Unonosarara 鸕野讚良, née en 645, était la seconde fille de l'Empereur Tenji  天智天皇 et de la Princesse  Soga Ochi no Iratsume  蘇我遠智娘 , fille de Soga no Yamada no Ishikawa Maro.

 

Le Nihongi nous apprend  "qu'en tant que fille d'Empereur, elle avait des manières réservées et l'esprit libéral. Elle appréciait la courtoisie et l'économie, et montrait de grandes vertus maternelles."

 

"La troisiéme année du règne de l'Impératrice Saimei  斉明天皇 ( Ame Toyo Takara Ikashihi Tarashi hime ) en 658, à l'age de 13ans,  elle épousa l'empereur Temmu 天武天皇 ( Ame-no-nunahara-oki-no-mabito ), le frère (ou le demi-frère) de Tenji, et donc son oncle.

 

La première année du règne de l'Empereur Tenji  天智天皇 ( Ame-mikoto-hirakasu-wake ) en 662, à l'âge de 17 ans, elle eut un fils, le Prince Kusakabe  草壁皇子.

 

En 672, elle accompagne son époux qui quitte Yoshino pour se réfugier dans les provinces de l'Est pour échapper au complot de la cour. Durant la guerre de Jinshin (壬申の乱, Jinshin no Ran) elle sera toujours à ses côtés pour l'aider et le conseiller jusqu'à la victoire finale et le suicide de l'Empereur Kobun 弘文天皇.

 

Quand son mari l'Empereur Temmu monte sur le trône, elle est nommée Impératrice consort. Toujours d'après le Nihongi " l'Impératrice consort, du début du règne à aujourd'hui, a assisté l'Empereur pour pacifier le Royaume. Ses conseils avisés dans la conduite du gouvernement ont été un précieux apport."

 

En 681, son fils le Prince Kusakabé est désigné comme Prince héritier de Temmu.

 

Le 01 octobre 686, l'Empereur Temmu, qui était souffrant depuis trois mois décède.  Son épouse la Princesse Unonosarara est désignée pour diriger le royaume, en attendant le sacre de Kusakabe, mais celui-ci décède le 10 mai 689 et c'est donc sa mére qui devient en 690 la 41ème souveraine du Japon sous le nom de Jitô Tennô 持統天皇.

A cette occasion tous les prisonniers furenet relachés, ceux qui avaient été éxilés ou bannis purent revenir à la cour, et dans la capitale plus de 5000 vieillards reçurent chacun 20 bottes de riz en épi, et l'on distribua du riz en grain aux pauvres et aux malades.

 

La trahison du Prince Ōtsu  大津皇子 Ōtsu-Ōji ( 663–25 October 686 )

 

A la mort de Temmu, en 686, quand Jitô accède à la direction des affaires de l'Empire, son fils Kurakabe est déja désigné comme Prince Héritier, mais Jitô craint qu'un autre fils de Temmu, le Prince Otsu 大津皇子 ne vienne réclamer le Trône. Il en aurait la possibilité, étant le fils de l'Empereur Temmu et le petit fils de Tenji par sa mère, la Princesse Ota  大津皇子.

Elle fait donc courir de faux bruits de trahison le concernant et il est arrêté et obligé de se suicider, ainsi que son épouse la Princesse Yamanobe 山辺皇女, en octobre 686 à 24 ans. Une trentaine de hautes personnalités sont également condamnées pour trahison, mais Jitô leur accordera sa grâce, sauf pour le moine coréen Heng-Sin qui sera éxilé dans la province d'Hida et pour Toki Michi-dzukuri, qui sera exilé à Izu.

 

Malgré ces accusation de trahison, le Nihongi dresse un portrait élogieux du Prince Otsu : " Le Prince Otsu était le troisième fils de Temmu Tennô. Ses manières étaient nobles et son langage raffiné. Il était très aimé de Tennji Tennô. A l'âge adulte,il manifestait un talent évident pour l'étude et était passionné d'écriture. C'est du Prince Otsu que vient la pratique de composer des vers en Chinois."

En tant que poète, il est connu pour sa relation épistolaire avec Dame Ishikawa, et pour ses poèmes que l'on retrouve dans le Man'yōshū.

 

En 696 elle désigne comme Prince Héritier le fils de Kurakabe, son petit-fils âgé de 10 ans le Prince Karu.

L'année suivante elle abdique en sa faveur et elle est le premier souverain à recevoir le titre de daijō tennō 太上天皇 (empereur retiré ou empereur abdiqué).

Elle continuera ainsi à exercer le pouvoir jusqu'à sa mort le 13 janvier 703

Son petit-fils, le Prince Karu regnera comme 42ème empereur sous le nom de Mommu Tennô文武天皇.

 

Le Code Asuka Kiyomihara  飛鳥浄御原令  (Asuka Kiyomihara-ryō)

 

En 662, l'empereur Tenji aurait compilé le premier code juridique japonais connu des historiens modernes, le code Omi (Ōmi-ryō 近江令 ), en vingt-deux volumes.

Cette codification juridique n'existe plus, mais serait à la base de ce qui est à présent appelé l' Asuka Kiyomihara ryô de 689.

Commencée en 681 par l'empereur Temmu, elle ne sera promulguée qu'en 689 par l'impératrice Jitô.

Collection de règles de gouvernement, elle marque l'apparition initiale de l'organe administratif central appelé le Daijō-kan (Conseil d'État) composé des trois ministres -- le daijō-daijin (chancelier), le sadaijin (ministre de la gauche) et l' udaijin (ministre de la droite)

Bien qu'incomplet - il ne comporte pas de "ritsu", (code pénal)- il intègre déjà plusieurs règlements importants (l'enregistrement obligatoire pour les citoyens par exemple) et ouvre la voie au code de Taihô plus complet qui sera promulgué en 701 大宝律令, Taihō-ritsuryō.

 

 

 

 

 

Poésie.

 

On retrouve un des poèmes de l'Impératrice Jitô dans une compilation appelée Ogura Hyakunin Isshu  小倉百人一首 , "cent poèmes de cent poètes", anthologie réalisée par Fujiwara no Teika (1162 – 1241) et dans le Man'yōshū  万葉集 sous le N°28.

 

春過ぎて

Haru sugite

Fini le printemps

夏来るらし

natsu kitaru rashi

Revoici l'été

白妙の

shirotae no

Les robes  blanches

衣干したり

koromo hoshitari

Sèchent

天の香具山

Ame-no-Kaguyama

Sur le mont Ame no Kagu,

 

 

 

Les rangs de la Cour sous l'Impératrice Jitô.

En 694 , le 14eme jour du 4eme mois de la 4eme année de son règne, les couleurs des vêtements de Cour furent modifiés.

  • Rangs Jo-dai-ichi à Jo-kwo-ni: Rouge foncé (黒紫).
  • Rangs Jo-dai-san à Jo-kwo-shi: Rouge brillant (赤紫).
  • Tous les rangs Sho'i: Rouge brillant (赤紫).
  • Tous les rangs Jiki'i : Rouge foncé (緋).
  • Tous les rangs Gon'i : Vert foncé (深緑).
  • Tous les rangs Mu'i : Vert clair (淺緑).
  • Tous les rangs Tsui'i : Bleu foncé (深縹).
  • Tous les rangs Shin : Bleu clair  (淺縹)

Le 1er jour du 7eme mois, un décret de l'Impératrice ordonnait " que tous les Ministres, Fonctionnaires, et toute personne détentrice d'un rang de cour devrait à l'avenir porter son costume de cour dans leur domicile privé, et se présenter ainsi à l'ouverture de leurs portes."

 

Sources : The Nihongi, Trad W.G.Ashton, Ed.George Allen & Unwin Ltd.

                 Wikipedia et autres sites Internet

 

 

 

Code Taiho de 701

Code Taiho de 701

Arbre généalogique (simplifié) de l'Impératrice Jitô

Arbre généalogique (simplifié) de l'Impératrice Jitô

Repost 0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 17:29

 

 

 

L'empereur Temmu 天武天皇 né en 622 et mort le 01 octobre 686 était le quarantième empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de la succession. Il a régné de 672 à 686.

 

Appelé à sa naissance Prince Ōama 大海人皇子 (Ōama no ōji) ou nommé également Prince Ame no Nunahara Oki no Mahito no Sumera Mikoto, il est le fils de l'Empereur Jomei 舒明天皇, et de l'impératrice Kōgyoku 皇極天皇. Il est le jeune frère de Naka no Oe, l'empereur Tenji 天智天皇.

 

Sa vie nous est surtout connue par le Nihon Shoki 日本書紀, aussi appelé Nihongi 日本紀, mais comme c'est son fils le Prince Toneri 舎人親王 qui en a assuré, entre autres, la compilation, on peut douter de son objectivité.

 

Dans cet ouvrage il est décrit ainsi : " A sa naissance, il avait l'air majestueux et intelligent. A l'âge adulte, il était viril et martial. Il était doué en astronomie et dans l'art de se rendre invisible."

Au début du règne de l'empereur Tenji, il fut désigné comme son successeur officiel. Quand Tenji tomba malade, il chargea Yasumaro Soga no Omi d'aller le chercher pour le préparer à la succession. Mais celui-ci, qui faisait partie des favoris du Prince Oama et souhaitait secrètement le protéger, lui déclara: " Réfléchis avant de répondre". Ces mots éveillèrent le doute chez le Prince qui soupçonnait un complot. L' empereur lui fit part de son désir de lui accorder la succession au Trône, mais il déclina l'offre, déclarant :"Votre humble serviteur a toujours eu malheureusement une mauvaise santé; comment pourrait-il diriger le Royaume ? Je demande à Votre Majesté de laisser la charge de l'empire à l'Impératrice-Consort et de désigner le Prince Otomo 大友皇子comme successeur au Trône. Pour ma part je renonce dès aujourd'hui à ce monde et vais revêtir les habits de moine."

 

A la mort de Tenji  天智天皇 son fils le Prince Ōtomo  大友皇子 lui succède. Son nom posthume d'empereur, Kōbun 弘文天皇 ne lui sera donné qu'en 1870 par l'empereur Meiji.

 

La guerre de Jinshin壬申の乱, Jinshin no Ran 672

 

Le Prince Oama, qui s'est tenu éloigné de la cour, prépare son offensive. Il entre dans les provinces orientales d'Owari et de Mino ( région actuelle de Nagoya) qui possèdent des forces armées importantes. Les chefs militaires locaux sont mécontents du pouvoir, après la défaite en Corée de Paeksonggang et les dépenses militaires liées à la défense des côtes. Oama les rallie à sa cause. A la bataille de Setabashi, Otomo est vaincu et contraint au suicide.

 

Les provinces situées autour du centre historique s'impliquent pour la première fois directement dans le soutien à l'une des deux parties, et, avec cette guerre civile de 672, la monarchie intègre vraiment les chefs des provinces orientales dans son système de pouvoir. Et ces derniers apporteront désormais leur appui au nouveau régime.

 

Politique

 

Dans le Nihonshoki, Tenmu est décrit comme un grand innovateur. Si cette source ne peut être qualifiée de neutre, il semble cependant clair que Tenmu a renforcé le pouvoir de l'empire, donnant à ses fils les plus hautes places du gouvernement et réduisant ainsi l'influence traditionnelle des puissants clans tels que les clans Ōtomo et Soga. Il réforme le système des kabane, les titres traditionnels de charges officielles et de rangs.

 

Tenmu essaya de conserver un équilibre des pouvoirs entre ses fils. Il se rendit à Yoshino avec eux et essaya de les faire coopérer et de s'assurer qu'ils ne se feraient pas la guerre. Cela se révéla inefficace et l'un de ces fils, le prince Ōtsu, fut plus tard exécuté pour trahison après la mort de Tenmu. (cf  XXVII - Impératrice Jitô  持統天皇)

 

La politique étrangère de Tenmu s'orienta en faveur du royaume coréen de Silla, qui prit le contrôle complet de la péninsule coréenne en 676. Après l'unification de la Corée par les Silla, Tenmu décida de rompre toutes relations diplomatiques avec la dynastie Tang de Chine, afin de rester en bons termes avec les Silla.

 

Tenmu utilisa des structures religieuses pour augmenter l'autorité du trône impérial. Durant son règne, il insista sur le lien entre la maison impériale et le temple d'Ise (dédié à la déesse Amaterasu, censée être l'ancêtre des empereurs du Japon), et plusieurs festivals furent financés aux frais de l'État. Il montra également des faveurs envers le bouddhisme, et fit construire plusieurs temples et monastères. D'un autre côté, tous les prêtres, moines et nonnes bouddhistes étaient contrôlés par l'État, et personne n'était autorisé à devenir moine sans son autorisation.

Vers 675, à l'apogée du bouddhisme, il promulgua les premières lois visant à interdire la consommation de viande ainsi que l'usage de certains pièges.

 

 

Sources : Nihongi - Wikipedia et autres atrticles Internet - Nouvelle histoire du Japon Pierre-François Souyri - Ed Perrin

Epouses et descendance de l'Empereur Têmmu

Epouses et descendance de l'Empereur Têmmu

Empereur Temmu

Empereur Temmu

Repost 0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 10:00



ojin-2.jpg



Le  Prince Homuyawake 誉屋別皇子, également appelé Otomowake no mikoto  大鞆和気命, est plus connu sous son nom posthume d' Empereur Ojin  (Ojin tennô 応神天皇)

Il est également vénéré en tant que Dieu shinto sous le nom de Hachiman  八幡神 , Dieu de la guerre et protecteur du Japon, et dans le panthéon bouddhique, il est nommé Grand Bodhisattva Hachiman 八幡大菩薩, (Hachiman Daibosatsu)

 


Considéré comme le quinzième Empereur du Japon, il aurait vécu de 210 à 310 , et régné de 270 à 310. oujinn.jpg

 

D'après le Kojiki et le Nihonshôki, Ōjin était le quatrième fils de l'empereur Chûai 仲哀天皇 et de sa femme Jingû 神功皇后, (Jingū Kōgō Imperatrice Consort)

Chūai étant mort avant la naissance de son fils, Jingū devint régente et contrôla le pays.

 

Voici comment le moine Bouddhiste Nichiren, dans ces célèbres Gosho Zenshu  (Lettres et traités de Nichiren Daishonin, page 1195) décrit la naissance d'Ojin, en même temps qu'il justifie son existence de Deité Bouddhique :

 

" Son père, l'empereur Chuai, sur l'injonction de la Déesse du Soleil (Amaterasu), s'apprêtait à traverser la mer pour envahir le royaume de Silla.(Un des trois royaumes de Corée) Mais le roi de Silla fit jeter un sort sur lui, et l'empereur Chuai mourut à Hakata.

A l'époque, son épouse, l'Impératrice Jingû était enceinte du prince. Mais pour venger l'empereur défunt, elle rassembla une armée de plusieurs dizaines de milliers de cavaliers, et embarqua avec eux pour le royaume de Silla..

Le bateau était en pleine mer lorsqu'elle se sentit sur le point d'accoucher. Alors, l'impératrice s'adressa à l'enfant encore dans son ventre et lui dit : "Es-tu prince héritier ou une petite fille ? Si tu es prince, écoute bien ceci. Je navigue actuellement vers le royaume de Silla.afin de vaincre les ennemis de ton père. Mais je ne suis qu'une femme et je te demande de m'aider. Sois mon général en chef. Si tu dois devenir le souverain du Japon, ne viens pas en ce monde maintenant, et reste dans mon ventre pendant la bataille. Sois le grand général des dizaines de milliers de cavaliers, et lance-toi à l'attaque des ennemis de ton père. Mais si, sans écouter ce que je dis, tu décides quand même de naître immédiatement, je te jetterai à la mer ! Et dans ce cas, il ne faudra pas me le reprocher."

Le prince resta donc encore dans le ventre de sa mère. L'impératrice porta une ceinture de pierres pour se refroidir le ventre *, poursuivit sa route jusqu'à Silla, et vainquit ce royaume. A son retour au Japon, elle se rendit au sanctuaire d'Usa, dans la province de Buzen, et là, elle donna naissance à un fils. Depuis sa conception, trois ans, six mois et trois jours s'étaient écoulés, et il naquit le 8e jour du 4e mois d'une année placée sous le signe cyclique kinoe-tora. C'était l'enfant qui deviendrait plus tard l'empereur Ojin. Il mourut le 15e jour du 2e mois d'une année placée sous le signe cyclique mizunoe-saru. C'est la divinité suprême du Mont Otokoyama, le dieu protecteur de la dynastie qui gouverne notre pays. Bien que sa forme enchâssée n'ait rien d'extraordinaire, il est néanmoins révéré pour ses pouvoirs mystérieux. C'est lui que nous appelons maintenant le grand bodhisattva Hachiman."

 

*  Suivant le Manyôshû et un fragment du Fudoki de la province de Chikuzen, ces pierres étaient toutes deux blanches et merveilleusement belles, de forme ovoïde et d'une longueur d'à peu près quarante centimètres. Elles se trouvaient sur une colline de la province de Chikuzen, qui faisait face à la mer. On les appelait Mikoumi-no-Ishi, ou « Pierres-qui-font-naître-l'auguste-enfant », ou Kofu-no-Isbi, « Pierres-nourricières-de-l'enfant », et tous les passants s'arrê­taient pour se prosterner devant elles. 



ojin-hachiman-1.jpg



En tant qu'Empereur, Ojin a consolidé le pouvoir de la dynastie impériale, entrepris une réforme agraire et développé les échanges culturels avec la Corée et la Chine, notamment en important de Corée de nouvelles techniques de tissage.

C'est durant son règne que des lettrés chinois ont introduit le confucianisme et l'écriture chinoise dans le pays, marquant ainsi le début de la croissance culturelle japonaise




 

Un des traits frappants de cet empereur est une anomalie physique très remarquable soulignée aussi bien dans le Kojiki que dans le Nihonshoki. On raconte en effet dans ces deux documents que, dès sa naissance, il avait à son bras gauche une excroissance qui avait la forme d'un tomo ou honda : ces deux mots sont synonymes et désignent une pièce d'armure que les anciens guerriers japonais attachaient à leur bras gauche afin de le protéger contre les coups de la corde de leur propre arc, et qui produisait en outre un bruit retentissant fort impressionnant, chaque fois que la corde d'arc venait la frapper

il  semble donc que ce tomo soit constitué, dans son cas, par une partie de sa chair, de sorte que l'armure est en fait inséparable de son corps même. Cela ressort clairement de la description du Kojiki : « Quand il vint au monde, la chair constituant un tomo croissait sur son auguste bras », et de celle du Nihonshoki : « Quand il naquit, la chair croissait sur son bras, dont la forme ressemblait à celle d'un honda.

Ce serait à cette étrangeté physique que l'empereur devrait ses deux vrais noms : O-tomo-wake, d'une part ; et Honda, d'autre part, l'appellation Ojin-Tennô étant un titre honorifique posthume.



 OJIN-3.jpg

Hachiman devint également le gardien du clan Minamoto  源

Minmoto no Yoshiie  源 義家prit le nom de Hachiman Taro Yoshiie et, grâce à ses prouesses militaires et sa virtuosité de meneur, fut considéré et respecté comme le bushi *idéal.

Lorsque son descendant Minamoto no Yorimoto  源頼朝 devint Shogun et établit le Shogunat Kamakura, il reconstruisit le sanctuaire Tsurugaoka Hachiman à Kamakura et commença à adorer Hachiman comme gardien de son clan.

 

* Bushi 武士 est un terme d'origine chinoise signifiant littéralement « guerrier   gentilhomme » en japonais.

 

Durant le Moyen Âge japonais, le culte de Hachiman se répandit dans tout le Japon, non seulement chez les bushi, mais également dans la paysannerie. Sa popularité fut telle qu'aujourd'hui il y a plus de sanctuaires qui lui sont dédiés (plus de 30 000 Hachiman-gū au Japon) qu'à n'importe quel autre kami.

L'Usa Hachiman-gû, dans la Préfecture d'Oita est le sanctuaire directeur et, avec les sanctuaires Tsurugaoka Hachiman et Iwashimizu Hachiman le plus important des sanctuaires dédié à Hachiman.


Les armes de Hachiman sont de la forme d'un  tomoe : un tourbillon ou vortex avec trois branches tourné vers la droite ou vers la gauche




tomoe

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 16:39


   

Kamu Yamato Iware Hiko no Mikoto, plus connu sous son nom posthume de Jimmu Tennô  神武天皇  fut le premier empereur du Japon.       jimmu-3-copie-1.jpg

 

Il serait né le 1er Janvier - 711, mort le  11 mars -585 et fonda l'empire du Japon le 11 fevrier - 660. Comme les autres premiers empereurs du Japon, son existence historique n'est pas attestée et sa vie relève surtout de la mythologie.

 

D'après le Kojiki, il descend directement de la déesse du soleil Amaterasu

 

Amaterasu               

 

 天照

 

                                                                       

Ame no Oshihomimi no Mikoto                      &                              Yorozu hata hime

 

天忍穂耳尊                                                                                     万幡豊秋津師比売命

 

 

 

Ninigi-no-Mikoto                                            &                              Ko no hana no Sakuya

 

瓊瓊杵尊                                                                                       木花咲耶

 

 

 

Hoori  (Hikohohodemi no Mikoto)                  &                            Toyotama-hime

 

火遠理命                                                                                       豊玉姫

 

 

 

Amatsuhitaka-hikonagisatake-                      &                            Tamayori-bime

 

ugayafukiaezu-no-mikoto                                                               

 

天津日高日子波限建鵜草葺不合命                                              玉依毘売命

 

 

 

 Kamu Yamato Iware Hiko no Mikoto

 

神武天皇

 

Jimmu Tennō 01/01/-711  11/03/-585

 




jimmu-1.jpg









-1-  Migration

 

Le Kojiki décrit ainsi les péripéties du voyage qui conduisirent Jimmu et sa suite de la Province qui allait devenir celle de Kumano à celle qui allait devenir celle de Yamato.



    

Les deux divinités, Kamu yamato ihare biko (Jimmu)  et son frère ainé Itsu-se, 五瀬命vivant dans le palais de Takachiho  高千穂町( actuellement Préfecture de Miyazaki, Kyushu) tinrent conseil, disant : *Dans quel endroit devons nous résider pour gouverner au mieux cet empire ? Il serait peut être bien d'aller vers l'est..

Ainsi ils quittèrent Himuka pour Tsukushi. Quand ils arrivèrent à Usa , dans le pays de Toyo, deux habitants qui s'appelaient Usa tsu hiko et Usa tsu hime leur construisirent un palais qui tenait sur un seul pilier, et leur offrirent un auguste et grand banquet.

Ils demeurent une année dans ce palais de Wokada à Tsukushi. Ensuite, continuant leur progression dans ce pays, ils demeurent sept année au palais de Takéri, dans le pays d'Agi.

Ensuite, continuant leur progression dans ce pays, ils demeurent huit année au palais de Takashima, dans le pays de Kibi.

Alors qu'ils avaient repris leur voyage, ils rencontrèrent dans la passe de Haya suhi un homme monté sur une tortue et battant des ailes. "Qui es-tu ? " lui demandèrent-il. Il répondit " Je suis un Kami terrestre et mon nom est Uzu Hiko" . Comme il déclarait connaitre la route sur la mer, et s'engageait à les suivre et les servir fidèlement, on lui tendit une longue perche qui lui permit de monter à bord. Ils arrivèrent  ainsi au port de Shirakata.

 

Pendant ce temps, Nagasune hiko, 長髄彦le prince de Tomi levai une armée pour les combattre. Ils prirent leurs boucliers et débarquèrent pour les affronter à Kusaka. Pendant la bataille, Itsu se, le frère de Jimmu, fut blessé à une main par une flèche décochée par le prince de Tomi. Il déclara alors : " Ce n'est pas bon pour moi, fils de la déesse du soleil, de combattre face au soleil. C'est pour ça que j'ai été blessé. Je vais faire demi tour et l'affronter à nouveau avec le soleil dans le dos." Il entreprirent de faire un large détour mais arrivé vers l'embouchure de la rivière Wo, Itsu se mourut de ses blessures. Son mausolée se trouve sur le mont Kama, dans le pays de Kii.

Quand enfin Kamu yamato iware hiko débarqua à Kumano, il aperçut un ours géant qui sortit de la montagne et aussitôt  disparut de nouveau. L'empereur et toute sont armée furent pris de malaise et demeurent paralysés. A ce moment là un homme nommé  Takafuraji surprit en rêve une conversation entre Amaterasu ô mi kami et Take mika dzuchi : " J'entends encore des bruits de trouble au Pays central des Plaines de roseaux, disait la déesse. Retournes-y et châtie ceux qui les font. - Même si je n'y vais pas répondit le Kami, je peux y envoyer mon épée, avec laquelle j'ai soumis le pays, et le pays, de son propre gré, redeviendra paisible." Il donna alors ses instructions à Takakuraji qui, le lendemain matin, alla dans son entrepôt et y trouva l'épée la pointe en l'air. Il l'offrit à l'empereur."

 

  " Take mi musubi  déclara : L'enfant des Dieux du ciel ne progresse pas dans l'intérieur des terres, les kamis sauvages sont trop nombreux. Je vais lui envoyer un guide, le céleste "corbeaux aux huit envergures" nommé   jimmu-corbeaux-copie-1.jpgYatagarasu 八咫烏qui le conduira jusqu'a Uda. En chemin il fit la rencontre d'un homme avec une queue , qui sortait d'une source. Interrogé par Jimmu il répondit : "Je suis un Dieu terrestre et je me nomme Wi hika. Plus loin, il rencontra un autre homme, également pourvu d'une queue, qui sortait d'un rocher et déclara aussi être un dieu terrestre et s'appeler Iwa oshi waku no.

 

A cette époque vivaient à Uda deux personnes, Ye Ukashi, le frère aîné et Oto Ukashi le frère cadet.  Jimmu leur envoya Yatagarasu le corbeau pour connaitre leurs intentions. Il leur demanda :" L'Auguste fils de la déesse du soleil a voyagé jusqu'ici, allez vous le servir respectueusement ?" En réponse, Ye Ukashi, le frère aîné ,décocha une flèche en direction du corbeau pour lui faire faire demi tour. Il tenta de lever une armée pour combattre l'empereur, mais ne put y parvenir. Il déclara donc qu'il  servirait respectueusement Jimmu et lui fit construire un palais. Le frère cadet Oto Ukashi  déclara également qu'il le servirait respectueusement. Jimmu fit executer le frère ainé et servit un grand banquet préparé par le frère cadet  dans le palais à toute son armée.

( Kojiki II- XLIV à XLVII et J.Herbert "les Dieux nationaux du Japon")









jimmu-5.png







Au Yamato, Nigi Hayahi no  mikoto 饒速日尊 qui clame aussi être un descendant des dieux de Takamagahara 高天原 est le protégé de Nagasunehiko. Cependant, quand Nigi hayahi rencontre Jimmu, il accepte sa légitimité, et Jimmu est couronné empereur au palais de Kashihara  橿原 .

Le jour de l'an du calendrier lunisolaire japonais est traditionnellement célébré comme le début du règne de l'empereur Jimmu. En 1872, le gouvernement de Meiji proclame que le jour de la fondation du Japon est le 11 février -660 du calendrier grégorien. Cette date mythique est commémorée par le jour férié Kigensetsu  紀元節(« jour de l'ère ») de 1872 à 1948, puis sous celui de Kenkoku Kinen no hi  建国記念日      (« jour de la fondation nationale ») depuis 1966.

 





jimmu yamato

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:39

 

 Nom                                                                                                Fonction                                            Chapitre  Page

suseri bime

須世理姫

Epouse de Okuni nushi

1- XXIII

86

Princesse audacieuse

 

 

 

 

Forward princess

 

 

 

 

         

  Ame no nori goto

天の詔琴

Luth de Susanoo

1- XXIII

88

Céleste luth parlant

 

 

 

 

heavenly speaking lute

 

 

 

 

         

Iku tachi

生太刀

Epée de Susanoo

1- XXIII

88

grande épée de vie

 

 

 

 

Deity great life sword

 

 

 

 

         

Ki no mata no kami

木俣神

Fils de Okuni nushi

1- XXIV

90

Kami de la fourche de l'arbre

 

 

 

 

Tree fork deity

 

 

 

 

         

Mi wi no kami

御井の神

autre nom de Ki no mata no kami

1- XXIV

90

Kami des augustes sources

 

 

 

 

Deity of august wells

 

 

 

 

         

Nuna kawa hime

奴奈川姫

Epouse de Okuni nushi

1- XXIV

90

Princesse de Nuna kaha

 

 

 

 

Princess of Nuna kaha

 

 

 

 

         

Aji shiki taka hiko ne

阿遅志貴高日子根神

Fils de Okuni nushi

1- XXVI

98

         

Taka hime no mikoto

高比売命

Fille de Okuni nushi

1- XXVI

98

Haute princesse

 

 

 

 

High princess

 

 

 

 

         

Shita teru hime no mikoto

下照姫命

autre nom de Taka hime no mikoto

1- XXVI

98

Princesse lumière inferieure

 

 

 

 

Her Augustness Princess Under-Shining

 

 

 

 

         

Kamu ya tate hime

神屋楯比売神

Epouse de Okuni nushi

1- XXVI

98

Princesse divine maison bouclier

 

 

 

 

Princesse divine house shield

 

 

 

 

         

Koto shiro nushi no kami

事代主神

Fils de Okuni nushi

1- XXVI

98

Kami maitre du signe

 

 

 

 

Deity thing sihgn master

 

 

 

 

         

Tori mimi no kami

鳥耳神

Epouse de Okuni nushi

1- XXVI

99

Kami oiseau épis

 

 

 

 

Deity bird ears

 

 

 

 

         

Tori naru mi no kami

鳥鳴海神

Fils de Tori mimi no kami

1- XXVI

99

Kami oiseau épis croissant

 

 

 

 

Bird growing ears

 

 

 

 

         

kuni oshi tomi no kami

國忍富神

Fils de Tori naru mi no kami

1- XXVI

99

Kami de la terre riche

 

 

 

 

Land great wealth

 

 

 

 

         

Ya kaha ye hime

やかはやひめ

Epouse de kuni oshi tomi no kami

1- XXVI

100

Princesse de huit rivieres et des bras de mer

 

 

 

 

Princess eight rivers and inlets

 

 

 

 

         

Haya mika no take sahaya ji nu mi

速甕之多氣佐波夜遲奴美

Fils de Ya kaha ye hime

1- XXVI

100

Swift awful brave sahaya lord ruler

 

 

 

 

         

Saki tama bime

前玉比売

Epouse de Hayamika no takesahayajinumi

1- XXVI

100

Princesse chance esprit

 

 

 

 

Princess luck spirit

 

 

 

 

         

Mika nushi hiko no kami

甕主日子神

Fils de Saki tama bime

1- XXVI

100

Awful master prince

 

 

 

 

         

Hina rashi bime

比那良志毘売

Epouse de Mika nushi hiko no kami

1- XXVI

100

princesse hina rashi

 

 

 

 

Princess hina rashi

 

 

 

 

         

Tahiri kishi marumi

多比理岐志麻流美

Fils de Hina rashi bime

1- XXVI

100

         

Iku tama saki tama hime

活玉前玉比売神

Epouse de Tahiri kishi marumi

1- XXVI

100

Princesse esprit de la vie et de la chance

 

 

 

 

Princess life spirit luck spirit

 

 

 

 

         

Miro na mi no kami

美呂浪神

Fils de Iku tama saki tama hime

1- XXVI

101

         

Awo numa nu oshi hime

あをぬまぬおしひめ

Epouse de Miro na mi no kami

1- XXVI

101

         

Nunoshi tomi tori naru mi no kami

布忍富鳥鳴海

Fils de Awo numa nu oshi hime

1- XXVI

101

         

Waka hiru me no kami

稚日女神

Epouse de Nunoshi tomi tori naru mi

1- XXVI

101

Young day female deity

 

 

 

 

         

Ame no hibara oho shina domi

天日腹大科度美神

Fils de Waka hiru me no kami

1- XXVI

101

Heavenly hibara great long wind wealth

 

 

 

 

         

Toho tsu ma chi ne no kami

遠津待根神

Epouse de Ame no hibara oho shina domi

1- XXVI

101

         

Toho tsu yama zaki tarashi no kami

遠津山岬多良斯

Fils de Toho tsu ma chi ne no kami

1- XXVI

101

 

Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 18:34

Noms                                                                                                                        Fonction                                                  Kojiki
Ya shima ji nu mi
八島士奴美神
Fils de Susanoo et Kushinada
1-XX
79
Seigneur des huit iles
 
 
 
 
Eight island ruler
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Konohana-Chiru-Hime
木花知流比売
Epouse de Yoshima ji nu mi
1-XX
79
Princesse tombant comme les fleurs des arbres
 
 
 
 
Princess falling like the flowers of the trees
 
 
 
 
 
 
 
 
 
kamu oho ichi hime
神大市比売
Epouse de Susanoo
1-XX
79
Princesse divine de grande majesté
 
 
 
 
Divine princess of great majesty
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Oho toshi no kami
大年神
Fils de Susanoo et Kamu o ichi hime
1-XX
80
Grand kami de la moisson
 
 
 
 
Greay harvest deity
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Uka no mi tama no kami
宇迦之御魂神
Fils de Susanoo et Kamu o ichi hime
1-XX
80
Auguste esprit de la nourriture
 
 
 
 
August spirit of food
 
 
 
 
 
 
 
 
 
fuha no moji ku nu su nu
布波能母遅久奴須奴
Fils de Konohana
1-XX
80
 
 
 
 
 
hikaha hime
日河比売
Epouse de Fuhanomijikunusunu
1-XX
80
 
 
 
 
 
Fuka fuchi no mizu yare hana
深淵之水夜礼花神
Fils de Hikaha hime
1-XX
80
Floraison de l'étang profond gâté par l'eau
 
 
 
 
Water spoilt blossom of fuka buchi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ame no tsudohe chi ne
天之都度閇知泥神
Epouse de Fuka fuchi no mizu
1-XX
80
Céleste dame qui assemble la ville
 
 
 
 
 
 
 
 
 
O mizu nu no kami
淤美豆奴神
Fils de Fuka fuchi no mizu
1-XX
80
Grand kami maître de l'eau
 
 
 
 
Deity great water master
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fute mimi no kami
布帝耳神
Epouse de O mizu nu no kami
1-XX
80
Kami des grands épis
 
 
 
 
Deity grand ears
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ame no fuyu kinu no kami
天之冬衣神
Fils de O mizu nu no kami
1-XX
80
Seigneur prince céleste qui brandit
 
 
 
 
Heavenly brandishing prince lord
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sasu kuni waka hime
刺国若比売
Epouse de Ame no fuyu kinu no kami
1-XX
81
Jeune princesse du petit pays
 
 
 
 
Young princess the small country
 
 
 
 
 
 
 
 
 
O kuni nushi no kami
大国主神
Fils de Ame no fuyu kinu
1-XX
81
Kami maître de la grande terre
 
 
 
 
Master of the great land
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Yakami hime
八上比売
Epouse de Okuni nushi
1- XXI
82
Princesse d'Inaba
 
 
 
 
Princess of Yakami in Inaba
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kisa gahi hime
佐加比売命
Princesse qui donne la vie
1- XXII
84
Princesse coquillage
 
 
 
 
Princesse cockle shell
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Umugahi hime
蛤貝比売命
Princesse qui donne la vie
1- XXII
84
Princesse palourde
 
 
1- XXII
 
princess clam
 
 
1- XXII
 
 
 
 
1- XXII
 
Oha ya biko no kami
大屋毘古神
Iso takeru
1- XXII
85
Prince de la grande maison
 
 
 
 
Great house prince
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 18:15


NOM

Japonais

Fonction

Kojiki

Page

 

 

 

 

 

Mi kura tana no kami

御倉板挙之神

Collier d'Izanagi

1-XI

51

Kami de l'auguste étagere de la chambre des résèrves

 

 

 

 

August store house shelf deity

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tagori hime

田心姫神

Munakata no kami

1-XIII

57

Princesse de la brume du torrent

 

 

 

 

Torrent mist princess

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ishiki shima  hime no mikoto

市杵島姫神

Munakata no kami

1-XIII

57

Princesse de la belle ile

 

 

 

 

Lovely island princesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tagi tsu hime no mikoto

多岐都比売命

Munakata no kami

1-XIII

57

Princesse du torrent

 

 

 

 

Princess of the torrent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ame no oshi ho mimi

天忍穂耳尊

Fils de Susanoo, Père de Ninigi

1-XIII

57

Veritablement conquérant grands grands épis

 

 

 

 

Truly conqueror swift heavenly great great ears

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ame no ho hi

天之菩卑能命

Fils de Susanoo

1-XIII

58

 

 

 

 

 

Ama tsu hikone no mikoto

天津彦根神

Fils de Susanoo

1-XIII

58

Prince seigneur du ciel

 

 

 

 

Prince lord of heaven

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Iku tsu hikone no mikoto

活津日子根命

Fils de Susanoo

1-XIII

58

Prince seigneur de la vie

 

 

 

 

Prince lord of life

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kumanu kusu bi

熊野久須毘命

Fils de Susanoo

1-XIII

58

Kami de Kumanu

 

 

 

 

Wondrous deity of Kumanu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Omoikane no kami

思兼命,

Fils de Taka mi musubi

1-XIV

65

Kami qui embrasse la pensée

 

 

 

 

Deity thought includer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ama tsu ma ra

天津麻羅

Kami forgeron

1-XVI

65

 

 

 

 

 

Ishi kori dome no mikoto

石凝姥命

Kami fabrique le miroir d'Amaterasu

1-XVI

65

La vieille femme qui coagule la terre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tama no ya no mikoto

 

Kami fabrique les bijoux d'Amaterasu

1-XVI

66

L'ancêtre des joyaux

 

 

 

 

Jewel ancestor

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ame no koyane no mikoto

天児屋命

Kami devin

1-XVI

66

Le seigneur ancêtre qui appelle

 

 

 

 

Heavening beckoning ancestor lord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Futo tama no mikoto

天太玉神

Kami devin

1-XVI

66

Magnifique joyau

 

 

 

 

Grand jewel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ame no tajikara wo no kami

天手力雄神

kami ouvre la grotte d(Amaterasu

1-XVI

68

Musculaire force mâle

 

 

 

 

Heavenly hand strength male deity

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ame no uzume no mikoto

 
天鈿女命

Kami de la gaité

1-XVI

68

Celeste femme alarmante

 

 

 

 

Heavenly alarming female

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Shiri kume naha

尻久米縄

Corde qui ferme la grotte d'Amaterasu

1-XVI

68

Corde liée par en bas

 

 

 

 

Bottom tied rope

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oho ge tsu hime no kami

大宜都比売神

Kami

1-XVII

71

Princesse de la grande nourriture

 

 

 

 

Princess of great food

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ashi nadzu chi

足名椎

Pere de Kushinada

1-XVIII

71

Pied caresser ancien

 

 

 

 

Foot strokin elder

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Te nazu chi

手名椎

Mère de Kushinada

1-XVIII

72

Main caresser ancien

 

 

 

 

Hand stroking elder

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kushinada hime

櫛名田比売

Epouse de Susanoo

1-XVIII

72

Merveilleuse pricesse d'Inada

 

 

 

 

Wondrous Inada princess

 

 

 

 

 

 

Repost 0