Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 12:28
XVIII - Impératrice Jitô  持統天皇XVIII - Impératrice Jitô  持統天皇

 

 

 

 

La Princesse Unonosarara 鸕野讚良, née en 645, était la seconde fille de l'Empereur Tenji  天智天皇 et de la Princesse  Soga Ochi no Iratsume  蘇我遠智娘 , fille de Soga no Yamada no Ishikawa Maro.

 

Le Nihongi nous apprend  "qu'en tant que fille d'Empereur, elle avait des manières réservées et l'esprit libéral. Elle appréciait la courtoisie et l'économie, et montrait de grandes vertus maternelles."

 

"La troisiéme année du règne de l'Impératrice Saimei  斉明天皇 ( Ame Toyo Takara Ikashihi Tarashi hime ) en 658, à l'age de 13ans,  elle épousa l'empereur Temmu 天武天皇 ( Ame-no-nunahara-oki-no-mabito ), le frère (ou le demi-frère) de Tenji, et donc son oncle.

 

La première année du règne de l'Empereur Tenji  天智天皇 ( Ame-mikoto-hirakasu-wake ) en 662, à l'âge de 17 ans, elle eut un fils, le Prince Kusakabe  草壁皇子.

 

En 672, elle accompagne son époux qui quitte Yoshino pour se réfugier dans les provinces de l'Est pour échapper au complot de la cour. Durant la guerre de Jinshin (壬申の乱, Jinshin no Ran) elle sera toujours à ses côtés pour l'aider et le conseiller jusqu'à la victoire finale et le suicide de l'Empereur Kobun 弘文天皇.

 

Quand son mari l'Empereur Temmu monte sur le trône, elle est nommée Impératrice consort. Toujours d'après le Nihongi " l'Impératrice consort, du début du règne à aujourd'hui, a assisté l'Empereur pour pacifier le Royaume. Ses conseils avisés dans la conduite du gouvernement ont été un précieux apport."

 

En 681, son fils le Prince Kusakabé est désigné comme Prince héritier de Temmu.

 

Le 01 octobre 686, l'Empereur Temmu, qui était souffrant depuis trois mois décède.  Son épouse la Princesse Unonosarara est désignée pour diriger le royaume, en attendant le sacre de Kusakabe, mais celui-ci décède le 10 mai 689 et c'est donc sa mére qui devient en 690 la 41ème souveraine du Japon sous le nom de Jitô Tennô 持統天皇.

A cette occasion tous les prisonniers furenet relachés, ceux qui avaient été éxilés ou bannis purent revenir à la cour, et dans la capitale plus de 5000 vieillards reçurent chacun 20 bottes de riz en épi, et l'on distribua du riz en grain aux pauvres et aux malades.

 

La trahison du Prince Ōtsu  大津皇子 Ōtsu-Ōji ( 663–25 October 686 )

 

A la mort de Temmu, en 686, quand Jitô accède à la direction des affaires de l'Empire, son fils Kurakabe est déja désigné comme Prince Héritier, mais Jitô craint qu'un autre fils de Temmu, le Prince Otsu 大津皇子 ne vienne réclamer le Trône. Il en aurait la possibilité, étant le fils de l'Empereur Temmu et le petit fils de Tenji par sa mère, la Princesse Ota  大津皇子.

Elle fait donc courir de faux bruits de trahison le concernant et il est arrêté et obligé de se suicider, ainsi que son épouse la Princesse Yamanobe 山辺皇女, en octobre 686 à 24 ans. Une trentaine de hautes personnalités sont également condamnées pour trahison, mais Jitô leur accordera sa grâce, sauf pour le moine coréen Heng-Sin qui sera éxilé dans la province d'Hida et pour Toki Michi-dzukuri, qui sera exilé à Izu.

 

Malgré ces accusation de trahison, le Nihongi dresse un portrait élogieux du Prince Otsu : " Le Prince Otsu était le troisième fils de Temmu Tennô. Ses manières étaient nobles et son langage raffiné. Il était très aimé de Tennji Tennô. A l'âge adulte,il manifestait un talent évident pour l'étude et était passionné d'écriture. C'est du Prince Otsu que vient la pratique de composer des vers en Chinois."

En tant que poète, il est connu pour sa relation épistolaire avec Dame Ishikawa, et pour ses poèmes que l'on retrouve dans le Man'yōshū.

 

En 696 elle désigne comme Prince Héritier le fils de Kurakabe, son petit-fils âgé de 10 ans le Prince Karu.

L'année suivante elle abdique en sa faveur et elle est le premier souverain à recevoir le titre de daijō tennō 太上天皇 (empereur retiré ou empereur abdiqué).

Elle continuera ainsi à exercer le pouvoir jusqu'à sa mort le 13 janvier 703

Son petit-fils, le Prince Karu regnera comme 42ème empereur sous le nom de Mommu Tennô文武天皇.

 

Le Code Asuka Kiyomihara  飛鳥浄御原令  (Asuka Kiyomihara-ryō)

 

En 662, l'empereur Tenji aurait compilé le premier code juridique japonais connu des historiens modernes, le code Omi (Ōmi-ryō 近江令 ), en vingt-deux volumes.

Cette codification juridique n'existe plus, mais serait à la base de ce qui est à présent appelé l' Asuka Kiyomihara ryô de 689.

Commencée en 681 par l'empereur Temmu, elle ne sera promulguée qu'en 689 par l'impératrice Jitô.

Collection de règles de gouvernement, elle marque l'apparition initiale de l'organe administratif central appelé le Daijō-kan (Conseil d'État) composé des trois ministres -- le daijō-daijin (chancelier), le sadaijin (ministre de la gauche) et l' udaijin (ministre de la droite)

Bien qu'incomplet - il ne comporte pas de "ritsu", (code pénal)- il intègre déjà plusieurs règlements importants (l'enregistrement obligatoire pour les citoyens par exemple) et ouvre la voie au code de Taihô plus complet qui sera promulgué en 701 大宝律令, Taihō-ritsuryō.

 

 

 

 

 

Poésie.

 

On retrouve un des poèmes de l'Impératrice Jitô dans une compilation appelée Ogura Hyakunin Isshu  小倉百人一首 , "cent poèmes de cent poètes", anthologie réalisée par Fujiwara no Teika (1162 – 1241) et dans le Man'yōshū  万葉集 sous le N°28.

 

春過ぎて

Haru sugite

Fini le printemps

夏来るらし

natsu kitaru rashi

Revoici l'été

白妙の

shirotae no

Les robes  blanches

衣干したり

koromo hoshitari

Sèchent

天の香具山

Ame-no-Kaguyama

Sur le mont Ame no Kagu,

 

 

 

Les rangs de la Cour sous l'Impératrice Jitô.

En 694 , le 14eme jour du 4eme mois de la 4eme année de son règne, les couleurs des vêtements de Cour furent modifiés.

  • Rangs Jo-dai-ichi à Jo-kwo-ni: Rouge foncé (黒紫).
  • Rangs Jo-dai-san à Jo-kwo-shi: Rouge brillant (赤紫).
  • Tous les rangs Sho'i: Rouge brillant (赤紫).
  • Tous les rangs Jiki'i : Rouge foncé (緋).
  • Tous les rangs Gon'i : Vert foncé (深緑).
  • Tous les rangs Mu'i : Vert clair (淺緑).
  • Tous les rangs Tsui'i : Bleu foncé (深縹).
  • Tous les rangs Shin : Bleu clair  (淺縹)

Le 1er jour du 7eme mois, un décret de l'Impératrice ordonnait " que tous les Ministres, Fonctionnaires, et toute personne détentrice d'un rang de cour devrait à l'avenir porter son costume de cour dans leur domicile privé, et se présenter ainsi à l'ouverture de leurs portes."

 

Sources : The Nihongi, Trad W.G.Ashton, Ed.George Allen & Unwin Ltd.

                 Wikipedia et autres sites Internet

 

 

 

Code Taiho de 701

Code Taiho de 701

Arbre généalogique (simplifié) de l'Impératrice Jitô

Arbre généalogique (simplifié) de l'Impératrice Jitô

Partager cet article

Repost 0

commentaires