Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 18:30
XXV - Gosannen no eki  後三年の役

 

 

 

 Introduction

 

C 'est un des conflits majeurs de la période Heian (794- 1185) qui éclate à la fin du XIème siècle, dans le nord de Honshu., dans les provinces de Dewa et Mutsu.

 

On peut s'interroger sur la dénomination pour le moins vague de cette guerre: "Après 3 ans de guerre"後三年の役. Oui mais après quoi? Sans doute le conflit qui l'a précédée lui-même appelé: " Avant neuf ans de guerre" (Zenkunen no eki前九年の役) qui prend fin en 1062

 

Vague encore sera la durée du conflit limité à 3 ans dans l'appellation officielle alors qu''on en sent les prémices dès 1080 et que les dernières redditions se feront après 1087, voire en 1090. Cependant le conflit, à proprement parler, connaît son maximum d'intensité de 1083 à 1087.

 

Vagues enfin vont être les sources. Il existe bien un recueil : le Mutsu Waki, mais il ne traite que du premier conflit dans ces guerres du nord puisqu'il s'arrête en 1060.

 

Le document le plus susceptible de livrer des informations reste alors

le Gosannen Kassen E-maki, 後三年合戦絵巻 ou Ôshû gosannenki 奥州後三年記" Chronique des 3 dernières années d'Ôshû" qui correspond en fait aux années de 1086 à 1088.

 

Il s'agit de 3 rouleaux comportant du texte et des illustrations, 1 seul peintre: Hidanokami Korehisa mais 3 auteurs: Nakanao, Jimyôin Hoshû, Sesonji Yukitada qui datent de 1347.

L e-maki est actuellement conservé au musée national de Tôkyô.

L'oeuvre avait été créée en 1171, comportait 20 parties, mais il n'en reste rien,. Dans celle de 1347 , on a rajouté des illustrations. aux 3 volumes divisés en 5 sections.

 

 

La situation dans le Mutsu et le Dewa出羽 en 1083

 

.Ces provinces sont aux mains des membres du clan Kiyohara清原氏, puissant clan du Nord qui descend du prince Toneri, fils de l'empereur Temmu.

Depuis plusieurs générations ils sont gouverneurs de la province de Dewa où ils contrôlent la population des Ezo et après la guerre de neuf ans, en 1063, prennent le contrôle des territoires du clan Abe qui est vaincu et occupent ainsi la province de Mutsu..

Dans les 20 années qui suivent querelles et conflits surviennent relativement aux intérêts divergents nés des mariages croisés entre les différentes familles du clan. C'est une lutte intestine entre les frères et demi-frères pour le pouvoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les belligérants

 

清原氏

Le clan des Kiyohara

 

清原成衡 Kiyohara no Narihira

清原 Kiyohara no Masahira

清原 Kiyohara no Sanehira

清原 家衡: Kiyohara no Iehira +1087

清原 武衡 Kiyohara no Takehira ,son oncle+ 1087

清原清衡 Kiyohara no Kiyohira, qui prendra le nom de

藤原 清衡 Fujiwara no Kiyohira

 

 

源氏

Le clan des Minamoto

 

源 頼義: Minamoto no Yoriyoshi

源 義家: Minamoto no Yoshiie fils aîné de Yoriyoshi

源 義光: Minamoto no Yoshimitsu, cadet de Yoshiie

 

Dans le conflit de Gosannen voici les membres des 2 clans qui s'affrontent

 

Kiyohara no Iehira

Kiyohara no Takehira, son oncle

 

contre

 

Minamoto no Yoshiie

Minamoto no Yoshimitsu , son jeune frère; alors au service de l"empereur,il demande l'autorisation de combattre auprès de son frère. L'autorisation lui est refusée. Il démissionne. et rejoint son frère fin 1087

Kiyohara no Kiyohira, qui est le demi-frère de Kiyohara no Iehira. A la mort de son père qui était un Fujiwara, sa mère s'était remariée avec un Kiyohara.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prémices du conflit.

 

Sanehira arrive à la tête du clan en 1071 et est nommé chinju shôgun .Avec ses quartiers généraux à Koromo et Isawa, il contrôle les provinces de Dewa et Mutsu sans intervention des Minamoto., ses concurrents(Yoriyoshi est mort en 1075 sans être retourné dans le nord et Yoshiie est basé quelque part après son départ en 1068 de son poste de gouverneur du Dewa.)

 

Ainsi, Sanehira au mariage de son fils adoptif Narihira , occupé à finir une partie de go avec un moine de Nara, fait attendre Kimiko no Hidetake吉彦秀武, un aristocrate plus âgé de Senpoku. .

Kimiko no Hidetake lui déclare alors la guerre. Se rangeront à ses côtés Kiyohira et Iehira qui incendieront les quartiers généraux de Sanehira

 

Les désordres sont tels que l'administration de Kyotô en 1083 envoie Minamoto no Yoshiie 源の義家 pour régler le problème pacifiquement

..Quelques mois après son arrivée , Sanehira va le trouver à Fort Taga pour lui demander de l'aide. Yoshiie accepte. Sanehira se dirige avec son armée sur Senpoku, avec les renforts de Yoshiie. Mais en traversant les montagnes du nord, il meurt des rigueurs de l'hiver. Kiyohira et Iehira se rendent alors à Yoshiie. Au lieu de les faire exécuter, il décide de diviser les districts en 2: les 3 septentrionaux pour Iehira, les trois méridionaux et les plus riches pour Kiyohira. Yoshiie pensait pouvoir mieux étendre son pouvoir et ses possessions en privilégiant Kiyohira.

Bien évidemment, Iehira se sent lésé et en 1086, il attaque Kiyohira: il brûle sa maison, tue sa femme et ses enfants .Kiyohara s'enfuit et cherche l'aide de Yoshiie Aussi Yoshiie décide d'intervenir militairement dans les affaires du clan. La diplomatie sera restée vaine.

 

Les lieux des combats

 

Deux lieux de lutte sont identifiés : celui de Numa et celui de Kanezawa, actuellement dans la préfecture d'Akita.

 

A Numa, dans le Dewa, Yoshiie attaque Iehira. Ce qui a débuté comme une simple attaque va se transformer en un siège de 4 mois. Les Kiyohara résistent aux attaques des troupes de Minamoto, no Yoshiie , plusieurs milliers d'hommes pourtant qui souffrent du froid ,de la neige, l'hiver venu et de la faim.Les pertes sont nombreuses.Yoshiie se replie

Les Kiyohara pour mieux résister encore aux Minamotos décident de changer d'endroit et s'établissent à Kanezawa qui a la réputation d'être une forteresse imprenable.

 

A Kanezawa,.dans le Dewa, fin1087

Minamoto consacre d'abord tout son temps et son énergie dans la préparations des forces militaires. Après les saisons de printemps et d'été, il dirige ses troupes de 20 000 hommes sur le fort de Kanezawa. La résistance est farouche. Malgré de multiples tentatives, Yoshiie rencontre toujours des difficultés pour pénétrer dans le fort .Il décide alors d'arrêter les attaques, d'assiéger le fort attendant que les provisions de l'ennemi s'épuisent. Les privations , dans le fort sont nombreuses, pour éviter les bouches inutiles à nourrir, on sacrifie les femmes et les enfants des rangs inférieurs en les envoyant à l'extérieur. Aussitôt, Yoshiie les fera tuer afin d'empêcher les gens de quitter le fort. Plus nombreux seront les gens à l'intérieur, plus rares seront les réserves alimentaires..

Finalement, le soir du quatorzième jour du onzième mois de la cinquième année de l'ère de Kanji, le fort tombe. Auparavant Yoshiie ,dans la nuit, prévoyant sa victoire avait dit à ses soldats de brûler leurs tentes pour se réchauffer

On met le feu à chaque maison vacante ou occupée, le fort est ainsi incendié. Iehira tente de fuir en se déguisant en homme du peuple. Il est découvert et décapité.Takehira lui aussi tente de se cacher, à moitié immergé dans un étang, derrière des buissons. il est lui aussi découvert et décapité, malgré ses supplications, ses pleurs pour qu'on lui laisse la vie sauve.

 

 

Les guerriers

 

 

源 義家 Minamoto no Yoshiie 1039-1106

 

 

 

 

Le parangon de l'adresse et de la bravoure des samourais

 

Dès l'âge de 13 ans ,il combattait avec son père et s'était montré tellement vaillant dans les batailles qu'il reçut le surnom de Hachimantarô

 

Il se révèle bon stratège comme le montre l'épisode des grues. Alors qu'il s'approche de Kanezawa, il remarque, au loin, l'envol brusque de grues , comprend que des guerriers ennemis sont cachés, prêts à combattre. Il envoie des éclaireurs ,trouve 30 soldats ennemis en embuscade qu'il s'empresse d'occire

.

Il se révèle bon menueur d'hommes

Au cours du siège de Kanezawa, après des jours d'impossibilité à s'emparer du fort, pour exciter la motivation des soldats, 2 jeux de sièges sont créés: des sièges de bravoure et des sièges de lâcheté. Personne ne veut être sur les sièges de lâcheté....Aussi les soldats combattent-ils plus courageusement chaque jour.

 

Il acquiert une popularité remarquable dans le Kanto où il retourne à la fin de Gosannen

en raison de ses exploits guerriers mais aussi en raison de son attitude pour le moins inédite pour récompenser ses soldats.Il pensait en effet , après la prise de Kanezawa rentrer en vainqueur à la capitale, Il avait écrit un rapport au gouvernement central et demandé une ordonnance officielle pour ramener les têtes de Iehira et Takehira mais cet appel est rejeté.Yoshiie est déçu, une ordonnance aurait été gage de récompense. Alors les soldats jettent les têtes de leurs victimes sur le côté de la route et retournent, défaits à la capitale. A la cour on pense que c'est pour son enrichissement personnel qu'il a levé des troupes, et on refuse de payer les frais engagés. Il sera contraint de le faire avec sa fortune personnelle. On disait, paraît-il qu'il valait mieux travailler pour Yoshiie que pour l'empereur.

 

Il se révèle aussi généreux envers son ennemi Abe no Sadato capable de rimer avec lui alors qu'il est en fuite et que l'arc et la fléche de Yoshiie sont pointés sur lui

 

« Hachimantarō, fils ainé de Yoriyoshi, [le] poursuit le long de la rivière Koromo et crie : « Seigneur, vous montrez votre dos à votre ennemi! N'avez--vous pas honte? Retournez-vous une minute, j'ai quelque chose à vous dire ». Quand Sadato fait volte-face, Yoshiie dit :

Koromo no tate wa hokorobinikeri (« Le château de Koromo est détruit » ou, autre lecture, « Les lisses de votre manteau sont défaits »).

Sadato détend un peu ses rênes et tournant sa tête casquée, enchaîne :

Toshi o heishi ito no midare no kurushisa ni (« Au fil des ans ses fils se sont enchevêtrée et cela me chagrine »).

Entendant cela, Yoshie range la flèche qu'il se prépare à lancer et retourne à son camp. Au milieu d'une bataille sauvage, c'est un geste de gentilhomme[1]. »

 

Enfin, rendons encore hommage à Yoshiie qui aurait selon l'histoire découvert le procédé de fabrication du nattô 納豆.Les chevaux en campagne étaient nourris avec des haricots de soja cuits et de la paille. Un soir qu'il se préparait à attaquer l'ennemi, il faisait cuire les haricots pour ses chevaux. Mais une attaque impromptue de l'ennemi l'obligea à fuir. Il ramassa rapidement les haricots, les serra dans un sac en paille, le jeta sur le dos du cheval et s'enfuit. Le jour suivant ,en ouvrant le sac les haricots avaient germé.le nattô était prêt.Les 4 conditions pour sa fabrication étaient réunies: des haricots de soja cuits, de la paille, de la chaleur et de l'humidité avec la sueur des chevaux.

Non seulement il nourrit ses chevaux avec, mais courageusement mit son doigt dans la substance gluante et décida que les hommes eux-aussi pour devenir forts devraient en manger.

 

 

 

源 義光  Minamoto no Yoshimitsu 1045- 1127

 

 

 

 

Il est considéré comme le fondateur du Daitōryū aikijūjutsu, un des arts martiaux japonais

Selon l'histoire, Yoshimitsu dissèque les corps des hommes tués au combat et les étudie pour trouver quels sont les points de frappe vitaux( atemi) et les techniques de clef articulaire.

 

En dehors de ses qualités de combattant, il est aussi reconnu pour être un excellent joueur de , shō 笙, d'orgue à bouche. Ainsi, même pendant les combats, Yoshimitsu trouve le temps au clair de lune d'enseigner les techniques de son art au fils Toyohara no Tokiaki de son professeur de musique venu le rejoindre sur le front .Comme son père était mort quand il était tout jeune, il n'avait pas pu lui transmettre les secrets de son art. C'est Yoshimitsu qui va s'en charger.

 

 

鎌倉権五郎景政  Kamakura Gongorō Kagemasa 1069-

 

 

 

 

Il est issu du clan Taira. Il combat pour le clan Minamoto lors de la guerre de Gosannen Il est célèbre pour avoir continué à se battre après avoir perdu un oeil au combat durant la guerre. C'était en 1085 alors que Kagemasa avait seize ans.

Sa bravoure va inspirer une des pièces de Kabuki les plus célèbres: Shibaraku

 

 

 

Conclusion

 

Au terme de cette guerre, , c'est la branche des Fujiwara du Nord qui se développe avec Kiyohira.sous le nom de Ōshū Fujiwara奥州藤原氏

Non seulement, les nouveaux seigneurs du nord-est contôlent politiquement les territoires mais en plus ils s'enrichissent avec la découverte de mines d'or. Au XII ème siécle ils construisent une capitale Hiraizumi, capable de concurrencer en splendeurs et richesses Kyotô.Hiraizumi devient un foyer de vie culturelle important..Les Fujiwara construisent ainsi progressivement une petite monarchie dans les marges septentrionales du nord.

 

 

Si Minamoto no Yoshiie et Minamoto no Yoshimitsu et les guerriers du Kantô ont gagné la guerre sur le plan militaire ils l'ont perdue sur le plan politique. De retour dans leurs domaines, ils racontent leurs exploits, se bâtissent une légende Ils se sentent solidaires les uns des autres Ils partagent le plaisir de la chasse et des chevauchées, le maniement des armes, la bravoure et la magnanimité. Surgissent là les premiers éléments de ce qui deviendra plus tard une véritable culture, la culture des guerriers , avec des valeurs, des codes, une morale différente de la culture aristocratique de la capitale. Les guerriers ont trouvé semble-t-il chez les Emishi les valeurs qu'ils vont développer par la suite dans le bushidô ,courage, loyauté, fidélité au maître.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires